dimanche 14 août 1988

Mi 1988 :

J’ai alors des ouvertures vers une grande entreprise grenobloise et je me fais embaucher pour faire des déplacements dans les centrales nucléaires. Après quelques vacances aux Baléares, j’assurerai le dépannage et les modifications des équipements de ce constructeur auprés de Framatome et surtout d’EDF.

Après 2 mois de formation sur le matériel à Grenoble, commence une belle période de trajets sur les routes de France. Peu de repos, dans mon petit appartement grenoblois ou en Suisse, où travaille Farida. 
Je suis dévoué à la boite et disponible. Je gagne 35.000 Frs par mois. Je ne pense plus à la maladie mentale et ne prends plus aucun médicament. 

Je suis devenu un sale petit con prétentieux et égoïste.

Je sais aussi que j’ai une hépatite mais je pense qu’elle est liée à mes prises de toxiques car mon salaire me permettant beaucoup d’excès, je ne me gène guère pour les commettre.
                                 

samedi 30 avril 1988

1987 - 1988

1987 - mi 1988 :

Je participe au stage de Technicien en Electronique et Automatismes Industriels à l’AFPA de Pont-de-Claix (38) pendant un an. Je suis rémunéré (environ 5000 francs par mois) mais comme la nourriture et l’hébergement (en chambre de 3) ne coûtent pratiquement rien, je m’en sors facilement.

J’ai, depuis peu, une nouvelle copine, Zaza. Je l’initie (entre autre) à l’héroïne.. Au bout de quelques temps elle me ramène souvent de la dope (de belles quantités) d’Amsterdam car elle connaît un moyen de passer facilement la douane. Pour passer du temps ensemble, nous profitons du fait que mes parents aient une maison (de campagne) proche du centre de formation ou, aussi, nous nous faisons hébergés chez des copains, Sophie et Rémy, à Grenoble chez qui nous faisons de belles fêtes.

Le rythme est un peu dur à soutenir car pendant que les trois autres font la grâce matinée, je dois aller en cours. La dope m’aide à tenir le coup. J’ai quand même quelques remontrances de la part des formateurs. De jour en jour, Zaza fait de plus en plus de cinéma pour capter mon attention. Elle est pas très discrète avec la came non plus. L’ histoire pourrait mal tourner. 

J’ai repéré, également à l’AFPA, une petite Farida qui me fait bien délirer. Un jour, alors que nous nous étions engueulé, pour une histoire de dope surement, je mets Zaza dans un train pour Toulouse (où habite son père) et je lui dis adieu. Peu de temps après, j’entame une relation avec Farida.
Le stage à Pont-de-Claix se finit tant bien que mal.
Heureusement, comme j’ai un très bon niveau en informatique, je réussis l’examen.