mercredi 15 août 2018

Optimisme & fluidité de la pensée


Longtemps, j'ai considéré mon cerveau comme une machine déréglée mais je sais aujourd'hui qu'en matière de fonctionnement du cortex rien n'est irrémédiable !

Plusieurs thérapies cognitives et comportementales et, depuis 2015, la fréquentation du Neurocercle de Grenoble, m'ont apporté la confirmation que les connexions cérébrales sont évolutives et modifiables.

La schizophrénie étant due à une dérégulation des flux dopaminergiques et hormonaux, je suis, depuis longtemps, en upgrad permanent, à essayer de tripoter les réglages dans tous les sens dans le but de m'améliorer et de sortir de la maladie. Les facteurs sur lesquels j'ai travaillés sont; 
  1.  la posologie des neuroleptiques, 
  2.  mes interactions cognitives,
  3.  mon développement personnel.
Jour après jour, je les optimise pour trouver la position des curseurs la plus confortable pour ma vie quotidienne. En appliquant quelques principes hygiénistes et libérateurs vis à vis de la rumination, je vise à une certaine fluidité de la pensée et surtout à un optimisme qui, il faut bien le dire, ne sont pas mes qualités premières.

Aucun commentaire: